Il ne savait pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait

Mark Twain

Par Claire Durocher

Parfois, la persévérance est comme une image de notre souvenir qui se réalise discrètement. Jadis, dans le Coteau-des-Hêtres, je gambade dans le grand champ d’avoine. Je m’arrête parfois sous l’érable couleur de la saison. Je tisse les morceaux de mon histoire.

Un jour, la famille reçoit un casse-tête d’une carte du Canada. Élémentaire, mais le bleu marin de la baie d’Hudson se grave dans mes émotions. Une couleur inconnue dans le vert et brun de ma scène journalière.

Beaucoup plus tard, un matin de printemps, je suis dans une chaloupe sur l’eau bleu marin de la baie d’Hudson. Mon histoire s’est dessinée comme un signe. La persévérance s’est invitée elle-même dans ma vie.

Eau bleu marine de la baie d'Hudson

Des pensées, des rêves, des appréhensions, de l’espoir composent chaque journée de ma vie. Ceci construit ma force morale et physique. Chaque minute dans ce que je suis est une force d’âme, d’audace et de ténacité.

Savoir rester soi-même est mon chemin de persévérance. Mon potentiel prend son envol. Je suis mentor.

une femme montre la mécanique à des enfants

Je mène à bien mes objectifs. Je crois que je peux changer le monde et je le fais à ma manière. J’avance pas à pas dans ma persévérance. Parfois, je suis fatiguée d’être forte, de prendre des décisions. Je me rappelle alors une phrase entendue au hasard : notre motivation est quand nos rêves affilent leurs habits de travail.

Je persévère malgré la peur, l’adversité, les naufrages. De toute façon, Andrea Carichi a dit un jour :

À force de me planter, je vais devenir une belle fleur.

Un marché de fleurs

La persévérance est l’action. Je suis habile, astucieuse, bref je suis douée dans ma vie. Je suis capable de gravir la montagne pour voir l’immensité de la vallée. Le plus petit être est souvent le plus fort. Le moustique est un grand prédateur pour l’humain. Il est responsable du paludisme, de la dengue et autres. Son passage est sans équivoque. Lentement, il fait sa trace. J’emboîte le pas. Je me sens déjà un faisceau lumineux juste à penser à Walt Disney qui dit Si tu peux le rêver, tu peux le faire.

Un insecte sur une feuille

Les pierres sur le rivage ne s’ennuient jamais de voir et revoir la marée leur caresser la peau. Les champs et les sous-bois s’émerveillent année après année devant leur parure d’automne. La persévérance est une effervescence qui ne s’épuise pas. Il faut bien mener sa barque.

Je ne peux pas changer la direction du vent, mais je peux ajuster mes voiles pour toujours atteindre ma destination.

Jimmy Dean

Un voilier sous un pont

Note: Lorsque vous laissez un commentaire, votre adresse de courriel ne sera pas publiée sur le blogue. Elle restera confidentielle.

4 Comments

  • Jacques Robert dit :

    la persévérance est un sujet important qu’on n’entend pas parler souvent. C’est dommage. Lire des textes comme celui-ci nous apporte une belle réflexion. Ça renouvelle notre énergie.

  • wwd.com dit :

    I feel this is among the such a lot vital info for me. And i
    am satisfied studying your article. However should statement on few normal issues, The
    site style is great, the articles is in reality great :
    D. Just right activity, cheers

    • Claire Durocher dit :

      Thank you. Being yourself is difficult with all the social distractions around us. Perseverance is the path I chose and it works for me.

Leave a Reply

 

Merci de votre visite.

Je vous invite à m‘écrire au

cdurocher1@hotmail.com

et à me suivre sur Twitter

@ClaireDurocher1

Revenez me voir, il y a un nouvel article régulièrement.