La saison est révélatrice. Dans les champs, les grillons se sont tus à l’arrivée de l’automne. Les mulots gambadent d’un pas plus nerveux cherchant un refuge pour l’hiver et laissant leurs dernières pistes dans la terre. Les écureuils agiles se précipitent partout pour terminer leur réserve avant de se blottir dans leur cache pour l’hiver. L’odeur des plants de basilic se répand partout. La lune éblouit avec son imposant cercle d’une luminosité presque boréale. Les étoiles inondent le firmament en guise de décor pour la fête des récoltes.

melon coiffé d'un chapeau

Que viennent les promenades d’automne. La terre devient un grand livre ouvert dans lequel les paysages racontent le passage de l’été à l’automne. La terre est comme un recueil montrant la grande effervescence de la récolte. Après avoir pioché, bêché, espéré la pluie et le soleil, voici maintenant le temps de la fête, l’Action de grâce. Le plaisir de l’abondance se voit jusqu’aux vergers. Ils apparaissent endimancher de leurs robes rouges à faire craquer les papilles à la vue de leurs fruits bien mûrs.

La pluie d’automne s’invite, ne manque plus que nos fous rires pour faire de cette action de grâce un moment magique.

dame vendant ses légumes

L’automne, c’est le temps de quitter les délices des belles journées d’été comme un capitaine de navire quitte son port avec un peu d’amertume. Le fumet de la terre fraîche d’octobre parfume la journée. L’arôme du miel bien mûri flotte au-dessus des champs dénudés. Il suffit de regarder les nuances colorées des feuilles pour passer en mode sédentaire. Le blanc tranquille de l’hiver est à la porte.

champ dénudé

2 Comments

Leave a Reply

 

Merci de votre visite.

Je vous invite à m‘écrire au

cdurocher1@hotmail.com

et à me suivre sur Twitter

@ClaireDurocher1

Revenez me voir, il y a un nouvel article régulièrement.