Par Claire Durocher

“École de la gentillesse. Être un humain professionnel, quelle association de mots superbe et pleine de sens de Guillaume Vermette.”

une personne paie le repas à des étrangers

Avoir les qualités et les habiletés requises pour être un humain. La société nous inculte beaucoup de notions pour pratiquer notre métier, qui souvent se résume à travailler pour enrichir une entreprise. L’éducation oublie des éléments essentiels. Pratiquer sa profession, ce n’est pas seulement les tâches techniques reliées à la profession, c’est aussi la façon de les réaliser.

une enseignante en classe

Ma plus grande désespérance est de voir à quel point il n’y a plus d’honneur. L’honneur du samurai est réduit à des films à la hollywoodienne. Pourtant, il y a un point important dans l’honneur. L’individu qui se fait un honneur de…

Mes parents utilisent souvent ce mot pour qualifier mes gestes quotidiens tel se faire un honneur du travail bien fait. Que ce soit dans le secteur manufacturier, les services, le secteur primaire. Ils me rappellent toujours le souci de se respecter soi-même, de respecter autrui, de respecter celui pour qui on fait le travail. Bref, se faire un honneur de suivre le code d’éthique de sa profession. Aujourd’hui, on prend pour acquis que si on achète quelque chose il faudra le retourner en raison d’un défaut de fabrication. Aussi, combien de personnes à l’accueil d’un service ne sourient pas, elles oublient l’essence même du rapport avec une personne.

personnes à l'accueil d'un restaurant

Être un humain professionnel, c’est aussi son cheminent personnel. C’est la dévotion dans ses interactions avec autrui, être à l’écoute de son prochain, ne pas jouer au héros et faire preuve d’humilité. Être humain, ce n’est pas d’être drôle ou populaire, dit Guillaume Vermette. Être humain signifie d’entrer en communication avec une autre personne, être en relation avec autrui. C’est de savoir faire la part des choses. Il arrive que l’autre personne a une pensée différente de nos valeurs. On doit rester vigilant et se demander: si je fais une action, est-ce que je fais plus de bien que de mal?

femmes allument une lanterne

Si je m’arrête un instant sur ma vie comme entité, pour en faire le bilan, est-ce que je peux dire que je suis un humain professionnel?

Qu’est-ce que j’ai fait de ma vie, qu’est-ce que je laisse en héritage, comment j’ai aimé, qu’est-ce que j’ai appris et partagé, est-ce que j’ai servi mon prochain?

un couple chantent pour des aînés

Leave a Reply

 

Merci de votre visite.

Je vous invite à m‘écrire au

cdurocher1@hotmail.com

et à me suivre sur Twitter

@ClaireDurocher1

Revenez me voir, il y a un nouvel article régulièrement.