La ville est une bande dessinée loquace. Elle a tant à dire. Chaque élément s’agence, se combine à un autre par le miracle de la création de l’artiste, du concepteur. Des éléments dominants, majeurs, marginaux, nécessaires, contrastants. Chaque chose dégage son émotion, son utilité.

S’arrêter et regarder de plus près, la fresque et l’histoire locale, le parapet étonnant, le renne légendaire des croyances populaires nordiques, les réverbères à couper le souffle, les façades garnies ou dégarnies par les intempéries.

bains et masques accrochés à un parapet
fresque sur des murs de ville
vitrine avec un renne et l'autre avec des bouées
différents lampadaires de rue
mur végétal et un mur rongé par l'air salin

Chaque ville a tant à dévoiler, à mettre en valeur. Des bibliothèques, des boutiques, des écoles, des cinémas, des restaurants, des temples, des ruelles, des milieux de vie. Des quartiers à promener son chien, à sortir son oiseau en cage, à s’amuser aux parcs. La ville se fait unique par ses odeurs qui parlent aux souvenirs, au bien-être. Les sons de la ville sont une mélodie unique. Le vent, l’oiseau, l’auto, le piéton, forment une chorale perceptible comme une musique urbaine.

des singes dans un arbre et des oiseaux en cage
un marché d'olives et des motos
animaux en ciment : panda, éléphant, dragon

Trottoirs ou arrêts d’autobus, tout est à l’image des créateurs locaux. On apprend le vécu et les valeurs dans les rues de la ville. On s’approprie les créations, on y fait notre chez soi. Les enfants comme les randonneurs se reconnaissent dans les formes, les matériaux.

trottoir avec des timbres, un oiseau de céramique et des mains dans le ciment
geishas assises sur un banc et des Mignons sur un parebrise d'autobus
deux fresques pour enfants
resto en forme de volcan et une jeep de trek

Chacun y trouve sa place, même les animaux s’approprient des espaces clandestins. Un chameau devant un centre commercial, un loup et une iguane camouflés dans des endroits imprévus.

 

murale et scrulptures d'animaux
sculpture géante d'un mollusque et un grand maître

L’art dans la ville aide le visiteur à comprendre la culture, les mœurs. Il aide le citoyen à trouver son harmonie dans un milieu de vie qui lui ressemble. L’art facilite une prise de conscience sur l’ampleur des connaissances et des valeurs de chaque culture. Il encourage la réflexion. On se sent plus près des gens, on développe plus de compassion et on approfondit les liens avec l’habitant et son pays.

Que de découvertes à regarder chaque détail autour de soi, chaque imaginaire. Prendre le temps de s’asseoir et d’être partout chez soi.

trois bancs avec des matériaux différents
bancs publics représentant dragons, dinosaures et l'autre fait avec des skis

La ville laisse voir ses apparats. On y goûte l’intuition, la pensée, le savoir-faire. Parfois on dirait une bagatelle, d’autres fois un bijou. C’est un objet d’art : ce monticule de pierres du Grand Nord qui exhibe la brillance du 60e parallèle ou cette réalité inhabituelle de voir s’échapper de la fumée à même les pierres de la terre.

un terre plein de rue décoré avec des roches et un fumerolle

5 Comments

  • Jacques Robert dit :

    Très beau concept. Original. Les sujets variés font qu’on a hâte de voir la suite.

  • Colette Bellefleur dit :

    très, très belle présentation, elle nous fait sourire et oublié le reste, …un bon départ pour la journée

    • Claire Durocher dit :

      Comme j’ai beaucoup de respect pour l’artiste que tu es, j’apprécie d’autant plus ton commentaire sur mon approche de l’art dans la ville.

  • Odette Bordeleau dit :

    Que de beauté partout sur notre belle bleue! Comprenant, bien sûr, un petit clin d’oeil de Saint-André…

    • Claire Durocher dit :

      Merci beaucoup pour votre commentaire. On n’a pas fini de s’étonner, de rire, d’être parfois perplexe face aux incroyables créations naturelles et humaines de notre environnement. Voir d’un oeil nouveau devrait nous inciter à être plus responsable de nos gestes face à la fragilité d’autrui et de la planète.

Leave a Reply

 

Merci de votre visite.

Je vous invite à m‘écrire au

cdurocher1@hotmail.com

et à me suivre sur Twitter

@ClaireDurocher1

Revenez me voir, il y a un nouvel article régulièrement.