Par Claire Durocher

Les gens de Saint-André-d’Argenteuil sont créatifs et ingénieux. Ils n’ont pas peur des défis et de se démarquer par leur individualité. C’est le cas pour la famille Richard Lemay. Un jour, il y a 20 ans, ils décident, non pas d’acheter un troupeau laitier, mais de se monter un cheptel de cerfs rouges. À l’époque, le cerf d’élevage est méconnu. Richard trouve les moyens de mettre sur pied son entreprise. Avec son épouse Sylvie et ses enfants Maude et Jason, la Ferme Richard et Sylvie Lemay-Cerfs Rouges a aujourd’hui plus de 600 bêtes.

une femme nourrit les cerfs

Les bêtes vivent en liberté, au grand air dans un décor champêtre. Elles sont nourries de forage de qualité et de légumes. Et oui, une idée de la famille. Dans son approche éco-responsable, la ferme récupère les légumes non vendus des producteurs du secteur pour nourrir les animaux. Il faut voir les cerfs grimper sur les énormes tas de carottes, de pommes de terres, des betteraves, de choux. Un paysage inhabituel d’une douceur qui nous semble proche du cinéma, que du pittoresque. Les cerfs s’en donnent à coeur joie dans ce grand festin à l’allure de jours de fête. Voilà pourquoi, Richard dit à la blague que dans notre assiette, on a le pot-au-feu au complet, pas besoin d’ajouter des légumes.

cerfs mangent sur un gros tas de carottes

Une science animale, une science agronomique, c’est avec l’observation que la famille trouve ses méthodes d’élevage adaptées à son troupeau. Troupeau, quel mot injuste, les cerfs sont comme des animaux de compagnie. Étant venue au monde sur cette ferme unique, Maude se rappelle de ses anniversaires où ses amies viennent avec ballons et cadeaux. Mais, le moment préféré de la journée est de jouer avec trois petits faons pour se transporter dans la magie de Disney.

un jeune cerf

L’air frais des pâturages s’invite directement à notre table. Pas d’élevages intensifs qui contribuent à l’augmentation des gaz à effet de serres. Richard est fier de dire qu’aucun stimulateur de croissance artificiel n’est utilisé pour le plus grand bien de l’animal et du consommateur. Un viande au goût entre le bœuf et le gibier, la tendreté sans le sapinage. Le raffinement de la chair attire les chefs cuisiniers et, de plus en plus de restaurateurs offrent des plats à base de cerf rouge. Sans compter que les nutritionnistes la recommandent pour ses qualités nutritionnelles et son faible apport en gras, dans les régimes amaigrissants, entre autres.

côtelettes de cerfs

Pour s’adapter au monde contemporain, la mise en marché est davantage axée de la ferme à la table, sans intermédiaire. Jason apporte un nouveau souffle à la visibilité commerciale de l’entreprise avec les réseaux sociaux, https://cerfrouge.ca/ ainsi qu’une page Facebook et un compte Instagram. D’ailleurs, la photo de Sylvie préparant le ragoût des fêtes sur la page Facebook Ferme-Richard-Lemay-Cerfs-Rouges est un petit bijou. Peut-on rêver plus que de voir cette belle dame nous préparer un repas qui réchauffe l’hiver!

une dame cuisine sur un ancien poêle à bois

Les Lemay sont une famille souche de Saint-André-d’Argenteuil. Ils contribuent à garder notre communauté bien vivante. Il n’y a pas à dire, on apprécie le plaisir de la bonne cuisine et la gaieté de vivre à la campagne, ici, à Saint-André-d’Argenteuil.

les cerfs près d'un boisé en hiver

Au fil des mots est une page de clairedurocher.com dédiée à la communauté de Saint-André-d’Argenteuil. Tous les articles d’Au fil des mots sont regroupés dans les dernières pages de la section Archives.

4 Comments

  • Yolaine dit :

    Très intéressant!
    Les photos sont magnifiques et significatives…
    Quelle bonne idée de présenter aux gens d’ici des produits de chez nous…
    Et Sylvie devant ce magnifique poêle et le tas de carottes et…
    Longue vie à cette belle entreprise de chez nous!

    • Claire Durocher dit :

      Merci pour votre enthousiasme. Nos entreprises locales sont une richesse à découvrir autant pour les gens que pour les produits.

  • Colette Bellefleur dit :

    Belle découverte, bravo à toi

Leave a Reply

 

Merci de votre visite.

Je vous invite à m‘écrire au

cdurocher1@hotmail.com

et à me suivre sur Twitter

@ClaireDurocher1

Revenez me voir, il y a un nouvel article régulièrement.